taches

L'interruption de tâches

Les outils

marque page-01

  Marque page sur l'interruption de tâches

BD interruption de taches BD interruption de taches  

 Bande dessinée "Histoire de patients : en parlant d'interruption de tâches ..." + source

« L’interruption de tâches » : comment mieux la gérer pour sécuriser les soins ?

 

Un patient qui appelle, un collègue qui vient consulter l'infirmière, le téléphone qui sonne… Chaque heure, une infirmière est interrompue cinq fois en moyenne nous dit la littérature.

 

Il lui arrive de consacrer jusqu’à un quart de son temps de travail à rattraper ces coupures. 25% c’est très élevé, surtout lorsqu’il s’agit de tâches
complexes pouvant entraîner des erreurs.


La direction des soins du GHICL a décidé d’engager des actions dans ce domaine afin de progresser dans la sécurité des soins, en lien avec la gestion des risques.


Cinq services de soins ont mesuré les interruptions de tâches, ciblées sur la phase de préparation et d’administration des médicaments, pendant 7 jours, 24h sur 24 en juin 2014. Ils ont recensé 609 interruptions de tâches, dont 93% étaient non justifiées.

 

Les constats : 

• Qui interrompt ? En majorité les professionnels non médicaux (24%), à égalité avec le téléphone (24%), puis le patient (21%), les médecins (15%) et
enfin l’entourage du patient (10%),


• Quand ? En majorité le matin (43%) et l’après-midi (42%),


• À quel moment ? Pendant la phase de préparation des médicaments (71%) et d’administration (29%).

 

Signaler les activités sensibles

Sur la base de ces constats, un groupe de travail a réfléchi sur la meilleure méthode d’identification des soignants procédant à une
activité sensible (préparation et administration des médicaments dans un premier temps) et demandant de la concentration. Le port d’un
gilet ou d’un brassard de couleur bleu a été choisi. Ces méthodes d’identification sont largement utilisées dans les établissements de
santé nord-américains et se développent en France dans certains établissements. Les services de soins testent actuellement ces gilets et
ces brassards dans différents services comme l’ambulatoire, la chirurgie, la médecine ou la pneumologie, sur les trois établissements
sanitaires du groupe.

 

Affiche 40x70cm_light Affiche 40x70cm_light  



Tous concernés

Une campagne par voie d’affichage est prévue dans chaque unité afin de sensibiliser les patients et leur entourage. Personnel médical et paramédical, patient et entourage, tout le monde doit comprendre que certaines tâches ne doivent pas être interrompues.

 

 

Nous joindre ?