Ce navigateur n'est plus supporté !
Merci de mettre à jour votre navigateur
Menu

Le centre des valvulopathies

Contact
Saint Philibert
Hospitalisation
  • Tél. : 03 20 22 59 24
  • Fax : 03 20 22 38 59
  • E-mail :
Plan d'accès
Équipe
Pr Marechaux_NB
Professeur Sylvestre MARECHAUX Saint Philibert - Saint Vincent de Paul 03 20 22 59 24 marechaux.sylvestre@ghicl.net Envoyer un mail
  • Praticien des hôpitaux - Coordination universitaire - Responsable de l'unité de cardiologie Nord
  • Consultations - Échocardiographie - Centre des valvulopathies
Dr appert_NB
Docteur Ludovic APPERT Saint Philibert - Saint Vincent de Paul 03 20 22 59 24 appert.ludovic@ghicl.net Envoyer un mail
  • Praticien des hôpitaux
  • Responsable de l’unité de cardiologie de l’hôpital Saint Vincent de Paul
    Consultations - Échocardiographie - Centre des valvulopathies
Prendre rendez-vous en ligne à Saint Vincent de Paul ou Saint Philibert
Dr Castel_NB
Docteur Anne-Laure CASTEL Saint Philibert - Saint Vincent de Paul 03 20 22 59 24 castel.annelaure@ghicl.net Envoyer un mail
  • Praticien des hôpitaux
  • Consultations - Échocardiographie - Centre des valvulopathies
Prendre rendez-vous en ligne à Saint Vincent de Paul ou Saint Philibert
Dr DelelisNB
Docteur François DELELIS Saint Philibert - Saint Vincent de Paul 03 20 22 59 24 delelis.francois@ghicl.net Envoyer un mail
  • Praticien des hôpitaux
  • Consultations - Échocardiographie - Centre des valvulopathies
Prendre rendez-vous en ligne à Saint Vincent de Paul ou Saint Philibert
80164316
Docteur Caroline LE GOFFIC Saint Philibert - Saint Vincent de Paul 03 20 22 59 24 legoffic.caroline@ghicl.net Envoyer un mail
  • Praticien des hôpitaux
  • Consultations - Échocardiographie - Épreuve d'effort métabolique - Centre des valvulopathies
Prendre rendez-vous en ligne à Saint Vincent de Paul ou à Saint Philibert
Activités médicales

Un peu d’anatomie

 

Le coeur est séparé en 2 parties : le coeur droit et le coeur gauche.

coeurAfin d’éviter un reflux du sang lors de son passage d’un compartiment à un autre, le coeur possède des valves étanches qui se ferment et s’ouvrent alternativement.

 

Il y a 4 valves :

 

  • au niveau du coeur droit : valves tricuspide et pulmonaire
  • au niveau du coeur gauche : valves mitrale et aortique

 

Les valvulopathies ou maladies des valves

 

Avec l’âge, non seulement les artères vieillissent, mais aussi le muscle cardiaque et les valves cardiaques. Les valvulopathies sont des maladies fréquentes et tendent à augmenter avec le vieillissement de la population. Certaines anomalies valvulaires sont liées à des prédispositions génétiques, des infections, voire à des médicaments.

 

Les maladies de valves ne sont pas fatales, en se faisant suivre régulièrement par son médecin, en respectant les mesures de prévention, en prenant un traitement approprié et en se faisant prendre en charge à temps, il est possible de limiter l’évolution de la maladie et surtout ses complications.

 

Les anomalies des valves

 

Il y a deux types d'anomalie des valves :

 

  • Le rétrécissement (ou sténose), qui correspond à un problème d’ouverture des valves.
  • L’insuffisance (ou fuite ou régurgitation), lorsque la valve même fermée laisse refluer le sang.

 

Le coeur doit fournir de plus gros efforts, ce qui peut entraîner des lésions irréversibles du muscle cardiaque (myocarde).

 

Les anomalies de la valve aortique :

 

  • Le rétrécissement aortique : valvulopathie la plus fréquente , elle peut entraîner une insuffisance cardiaque ou des troubles du rythme.
  • L’insuffisance aortique : plus rare, la valve n’est alors plus étanche soit du fait d’une maladie de la valve aortique elle-même, soit d’une dilatation de l’aorte. Elle peut entrainer une insuffisance cardiaque si prise en charge trop tardivement.

 

Les anomalies de la valve mitrale :

 

  • L’insuffisance mitrale : anomalie de structure de la valve qui entraîne une fuite du sang progressive à l’âge adulte, donnant des troubles du rythme. Sur le long terme, une insuffisance cardiaque irréversible peut se développer si elle n’est pas surveillée étroitement.
  • Le rétrécissement mitral : essentiellement dû au rhumatisme articulaire aigu, mais peut-être parfois lié à des calcifications. La valve a perdu sa souplesse et s’ouvre moins. Elle peut entraîner des troubles du rythme et une insuffisance cardiaque.

 

Facteurs de risque

 

Le mode de vie a des conséquences sur la santé. Un mode de vie sédentaire, une alimentation trop salée, un taux élevé de cholestérol, le tabagisme, le surpoids, l’hypertension artérielle sont à prendre en charge avec attention chez les patients porteurs de valvulopathies.

 

Symptômes / Diagnostic

 

Principaux symptômes traduisant une valvulopathie :

 

  • un essoufflement à l’effort ou au repos,
  • une douleur au thorax (angor) à l’effort puis au repos,
  • une gêne pour respirer (dyspnée) à l’effort puis au repos,
  • une syncope suite à un effort,
  • des vertiges,
  • une fièvre en cas d'infection des valves.

 

Si vous ressentez un de ces symptômes, prenez contact avec votre médecin, votre cardiologue ou le centre des valvulopathies.

 

Surveillance et prise en charge

 

Une surveillance régulière est nécessaire. En général, l’évaluation cardiaque auprès de votre cardiologue et du centre sont réalisées tous les 6 à 12 mois.

 

Si un traitement chirurgical de la valvulopathie est envisagé, il existe deux techniques : soit la réparation des valves (plastie) surtout pour la valve mitrale, soit le remplacement des valves malades par des prothèses.


Il existe deux types de prothèse : biologique et mécanique (qui nécessite un traitement anticoagulant).
L’une ou l’autre des prothèses sera discutée par le chirurgien en tenant compte de vos préférences. Parfois, une bio-prothèse aortique peut être implantée par voie percutanée si le geste chirurgical semble à haut risque.
Un bilan pré-opératoire de quelques jours est réalisé afin de préparer l’intervention quand l’indication opératoire est posée.

synoptique_bandeau

Cliquez sur le bandeau pour voir la prise en charge complète

 

Au quotidien

 

Avec une valve malade :

 

Il faut rencontrer régulièrement son médecin traitant ou son cardiologue afin de réagir au plus vite en cas de complications.

 

Une bonne hygiène de vie, éviter de manger trop salé, maintenir une activité physique (marche) sont nécessaires selon les conseils donnés par le centre des valvulopathies.

 

Une bonne hygiène dentaire est nécessaire, en effet, une infection dentaire non soignée et même silencieuse peut atteindre une valve malade, c’est l’endocardite infectieuse. Il est donc recommandé d’avoir un suivi dentaire tous les 6 mois.


Avec une valve opérée :


L’objectif est de reprendre une vie normale, il faut voir régulièrement son médecin traitant et son cardiologue pour contrôler le bon fonctionnement des valves. Dans certains cas, des médicaments à visée cardiaque devront être poursuivis à vie.

 

keyboard_arrow_up