SEP&STOP Dr Arnaud KWIATKOWSKI
Description des critères d’échappement aux traitements de seconde intention au sein d’une population de patients SEP RR Description La sclérose en plaque (SEP), maladie inflammatoire affectant le système nerveux central, constitue la cause non traumatique la plus fréquente de handicap chez l’adulte jeune. Les thérapeutiques disponibles dans la SEP visent à lutter contre l’inflammation. On distingue deux catégories : les traitements de 1ère intention et les traitements de 2nde intention. Leur utilisation au long cours permet d’agir sur l’évolution du handicap en diminuant significativement sa progression à moyen terme.
Pourtant, les situations d’arrêt de traitement sont nombreuses (effets indésirables liés au traitement, désir de grossesse, cancer, convenance personnelle…). Quel que soit le motif, l’arrêt d’un traitement de seconde intention n’est pas sans conséquence, et il est souvent difficile de prendre cette décision car les connaissances manquent sur le sujet.
L’objectif de ce travail est d’étudier les raisons qui poussent les patients suivis pour SEP au sein de deux centres hospitaliers du nord de la France à arrêter les traitements de 2nde intention, afin d’approfondir les connaissances médicales et de mieux anticiper l’évolution des patients.
Référent Dr Arnaud KWIATKOWSKI Statut de l'étude Terminée Fin du recrutement 2019 Méthodologie de l'étude Etude multicentrique rétrospective sur les données des patients des services de neurologie du GHICL et du CHRU de Lille Schéma de l'étude Etude rétrospective : aucune visite. Financement de l'étude GHICL Service Neurologie Pathologie étudiée Sclérose en plaques Tranche d'âge étudiée Adulte
Nous joindre ?