Ce navigateur n'est plus supporté !
Merci de mettre à jour votre navigateur
Menu
KENT-PM Dr Aymeric MENET
Complications à distance d’une ablation de voie accessoire de conduction cardiaque : implantation de stimulateur cardiaque Description La tachycardie jonctionnelle est un trouble du rythme courant, caractérisé par une accélération brutale du rythme cardiaque, à une fréquence régulière souvent très élevée (au-dessus de 180 par minute), sur une durée variable (de quelques secondes à plusieurs heures), et s’arrêtant tout aussi brutalement.
Cet emballement du cœur provient de la zone de jonction entre oreillettes et ventricules.
Considérée le plus souvent comme bénigne, cette affection peut néanmoins générer des symptômes importants notamment des malaises ce qui peut entrainer de sérieux inconvénients
Pour y remédier, deux solutions thérapeutiques peuvent être envisagées : le traitement médicamenteux (à prendre toute la vie) et l’ablation de la voie lente ou de la voie accessoire, selon les cas. Cette intervention utilise la chaleur (ablation par radiofréquence) ou le froid (ablation par cryothérapie) pour détruire précisément (sur quelques millimètres de largeur et de profondeur) la partie du muscle cardiaque à l’origine de l’arythmie.
les résultats sont excellents. Des récidives peuvent nécessiter une deuxième intervention pour compléter une ablation insuffisante. A l’inverse, dans certains cas, l’ablation a été trop étendue et se complique par un bloc auriculoventriculaire : le tissu de conduction a été endommagé, ce qui peut entraîner la nécessité de pose d’un stimulateur cardiaque. Dans le cas de la voie accessoire, le taux d’incidence retrouvé dans la littérature est de 0.17 à 2.7% selon la localisation de la voie accessoire.
Référent Dr Aymeric MENET Type d'étude Hors RIPH rétrospective Statut de l'étude En cours Début du recrutement 01/2010 Fin du recrutement 12/2019 Méthodologie de l'étude Projet de Recherche N’Impliquant pas la Personne Humaine (RNIPH)
Etude quantitative, rétrospective, de type cas-témoins, sur la base de données nationales
Conforme à la MR 005
Financement de l'étude GHICL Référence interne de l'étude RNIPH-2021-04 Service Cardiologie / Soins intensifs Pathologie étudiée Tachycardie jonctionnelle Tranche d'âge étudiée Adulte Participant Patients
keyboard_arrow_up